consultant SEO

Résultats Naturels

Les résultats naturels sont la meilleure ressource de trafic des moteurs de recherche, car les cliques sur les résultats organiques (naturels) sont gratuits pour les webmasteurs et éditeurs de sites. On comprend alors aisément pourquoi tout monde sur le web souhaite avoir un meilleur positionnement sur les résultats naturels des moteurs de recherche.

Photos des SERPs montrant comment les résultats naturels perdent de la visibilité au profit des liens sponsorisés et des services Google

Dans l’idéal un site doit donc être retourné en 1er par les moteurs dans leurs pages de résultats. On doit donc faire preuve de savoir faire pour séduire les algorithmes de classement, mais ce n’est pas une mince affaire. Aussi apparaître en 1er ne suffit pas, le lien vers votre site doit être cliqué par l’utilisateur. Il est essentiel d’être bon en marketing ou d’avoir les bonnes intuitions pour capter l’attention du visiteur potentiel.

Une visibilité en baisse

L’évolution des résultats a permis plus de satisfaction de recherche pour les internautes. Il y a des effets collatéraux. Google suggest peut inciter l’internaute à saisir une autre requête que celle qu’il avait prévu au départ. Il est important de choisir ses mots clés en anticipant les suggestion de recherche possible dans votre secteur ou thématique.

La recherche instantanée est une autre fonctionnalité intéressante des moteurs. Les résultats évoluant au fur et à mesure de la saisie du mot clé, les concurrents plus performants sur les mots clés générique peuvent siroter dans votre longue traîne. Positiver un important, car toutes ces options peuvent constituer inversement de nouvelles opportunités de trafic organique.

Une société comme Google n’est pas philanthropique. La monétisation des résultats naturels est la problématique principale de l’américain. On a constaté impuissant au hold-up des pages de résultats, à travers la place grandissante des annonces publicitaires, des services Google et des liens sponsorisés qui ont relégué les résultats organiques bien plus bas et réduit le taux de cliques sur ces mêmes résultats.

évolution de la repartiction des résultats publicitaires et des résultats naturels Source : Searchengineland

knowledge graph ou le racket de trafic

Si vous utilisez un moteur de recherche, dans 9 cas sur 10, Google est votre outil préféré. Vous avez constaté à quel point il a progressé.

Knowledge Graph

Sous couvert de vouloir offrir une meilleure expérience à ses utilisateurs on constate ce qui s'apparente à un vol de trafic dont est coupable le géant américain, véritable racket 2.0 dont le knowledge Graph ne constitue que la partie émergée de l'Iceberg.

Une ambition, dont Google ne se cache pas, pour son moteur de recherche, est que l’internaute n’ait plus besoin de cliquer sur les sites web retournés pour avoir la réponse. Sur de nombreuses requêtes (météo par exemple), il lui suffit de saisir sa recherche pour trouver l’information qu'il recherche directement sur les pages de résultats. Google lutte contre le web scrapping, mais seulement quand les autres en sont coupables

Le knowledge graph est l’exemple le plus célèbre de la capacité du moteur à répondre directement, grâce aux entités nommées, à la requête des utilisateurs. Par ce biais Google gratte aussi dans les résultats naturels.

On est encore loin de la recherche sémantique mais lorsque Google comprendra parfaitement ce qu’il lit, il n’aura plus qu’à interpréter et présenter directement sur son site la réponse au besoin de l’internaute. Les résultats naturels pourraient disparaître.